Par MB

Dans un communiqué rendu public le samedi 15 juin dernier, en rapport avec les invalidations des élus nationaux par la Cour constitutionnelle, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) a laissé entendre que les arrêts de la Haute Cour ne reflètent pas la réalité des scrutins à la base.

Cette assertion se prouve par le fait que ces décisions ont créé plus de problèmes et controverses qu’elles n’en ont résolus. Pour ce faire, ce regroupement politique dirigé par Me Constant Mutamba a invité la Cour constitutionnelle à rectifier ces différents arrêts contestés, pour erreur matérielle.

Pour la Nogec, la Haute Cour a invalidé certains meilleurs élus du FCC au profit des candidats d’autres Regroupements Politiques n’ayant pas atteint le nombre des voix équivalent. Cette structure, invite en outre ailleurs les juges de la Cour Constitutionnelle à tirer toutes les conséquences politiques de leurs actes et d’accélérer le processus de rectification de certains de leurs arrêts pour erreur matérielle.