Par Cleverly Dylan Gaye

C’est une leçon de sportivité et d’élégance politique que Félix Momat Kitenge, vient de donner à classe politique congolaise. Malgré qu’il n’a pas trouvé gain de cause sur sa requête au contentieux électoral des législatives nationales pour la circonscription de Lubumbashi, ce professeur d’Université considère ce jour comme très important de sa carrière politique. Et ce, contrairement à certaines personnes qui se livrent à la contestation et au chantage contre les juges de la Cour Constitutionnelle.

Ce jeune Haut Cadre du Front Commun pour le Congo a dans un communiqué de presse publié ce vendredi 14 juin, exprimé sa profonde gratitude, sa loyauté et ses hommages au Président de la République honoraire et Autorité morale de sa Coalition politique, avant de remercier son regroupement politique, l’Action-Alternative pour le Bien-être et le Changement, «AAB». Ces remerciements ont aussi été adressés à son Parti politique l’Eveil de la Conscience pour le Travail et le Développement, pour avoir crû à sa victoire jusqu’au bout.

«Reconnaissance particulière à mon équipe de campagne et à tous les électeurs de la ville de Lubumbashi, à qui je demande de garder force et courage. Eux qui m’ont massivement voté pour avoir crû à mon combat», note le communiqué.

C’est en bon démocrate que, le Docteur Félix Momat a félicité tous les heureux élus et a particulièrement exhorté tous les candidats qui n’ont pas été proclamés ou qui ont été invalidés par la Cour Constitutionnelle à plus de courage et à privilégier l’intérêt supérieur de la nation.