Par Edmond Izuba

Les propos très acerbes de Martin Fayulu sur Moïse Katumbi ont dérangé la quiétude des partis politiques membres de Ensemble pour le changement. Jean Claude Vuemba, président du Mouvement du peuple congolais pour la république vient de récadrer certains propos du candidat commun malheureux de Lamuka à la présidentielle de décembre 2018. «Fayulu qui qualifie Moïse Katumbi d’hypocrite, il a déjà oublié les biens faits des gens qui l’ont aidé à devenir le Fayulu d’aujourd’hui. Je l’appelle à plus de modestie et d’humilité. Moïse Katumbi a donné un mot d’ordre pour que Martin Fayulu soit voté par l’ensemble de la population, il mis son argent en jeu pour aider le candidat commun de l’opposition pendant la campagne. Devrions-nous tout déballer !», regrette Jean Claude Vuemba.
Jean Claude Vuemba invite à la recomposition de l’opposition. «J’invite tous les partis de l’opposition à un grand rassemblement qui doit avoir lieu prochainement à Kinshasa pour des nouvelles initiatives. 7 personnes ne peuvent plus engager toute l’opposition entière, nous devons nous assumer comme parti politique », conclut-il.

Dans une interview accordée au journal français Le Monde sur ses relations interpersonnelles, Martin Fayulu s’en est pris à la France, traite son chef de la diplomatie de « guignol », fulmine contre l’ambassadeur américain « devenu directeur marketing de Félix Tshisekedi », se dit dégoûté se dit dégoûté de l’Union Africaine où les dirigeants ne daignent plus vraiment le recevoir. Concernant Moïse Katumbi, Martin Fayulu n’a pas caché ses sentiments : Moïse Katumbi sait exactement ce qu’il fait. Il n’a pas la même conviction ni les mêmes principes que moi. J’ai toujours été écœuré par ceux qui font de la politique pour l’argent ».