Par Edmond Izuba

La lutte contre la corruption est aussi par les innovations du  nouveau Centre Européen des visas compte. Parmi les affiches avertissant les futurs clients accrochées à la valve se trouve aussi celle indiquant que « Non à la corruption » : les rendez-vous au CEV sont gratuits.

Une année après de fermeture de la Maison Schengen à Kinshasa, l’actuel président de la république a autorisé la réouverture de cette maison de collecte des demandes de visa Schengen à destination de la Belgique et des 17 Etats Schengen que la Belgique représente en RDC  sous le label du nouveau Centre européen des Visas (CEV en sigle) à Kinshasa.

« Nous nous réjouissons du fait que des familles pourront à nouveau voyager facilement, les artistes pourront exposer leur art et les investisseurs et officiels pourront se déplacer pour explorer le potentiel de coopération entre nos pays », a déclaré le Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade du Royaume de Belgique, M. Philippe Bronchain.

Des changements importants ont été apportés au fonctionnement du service visa. « Toutes les installations de l’ancienne Maison Schengen ont été réaménagées. Afin de garantir le confort et la sécurité des demandeurs de visa, un dispositif de rendez-vous a été mis en place. Cette innovation permet d’éviter de longues heures d’attente lorsque les demandeurs de visa se présentaient le matin tôt pour déposer leur demande », a précisé le Chargé d’Affaires a.i.

Cette cérémonie a connu la présence de Vital Kamerhe et Francois Beya, respectivement Directeur de cabinet et le conseiller spécial du chef de l’Etat en charge de la sécurité présents lors de la signature de l’accord autorisant la réouverture de la Maison Schengen.