Par Ben Dongoko

RDC: « l’erreur que nous commettons c’est de donner une image trop négative de notre armée… Notre armée mérite notre considération et admiration », a déclaré le Cardinal Fridolin AMBONGO après son passage à Butembo et Beni

Après son passage à l’Est du pays, le Cardinal Fridolin AMBONGO BESUNGU a fait une brève restitution de sa tournée devant la presse.

Loin de lui l’intention de rester sous silence, le successeur du Cardinal Mosengwo a déploré l’insécurité aiguë qui sévit à l’Est de la République Démocratique du Congo et fait par la suite des suggestions pratiques.

« il appartient à notre gouvernement de déployer son arsenal diplomatique pour convaincre les pays voisins particulièrement l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi d’arrêter de déverser leurs populations au Congo… Nous cherchons avant tout la réconciliation entre Congolais », a signalé Fridolin AMBONGO.

« … Nous pensons qu’il revient aux députés et aux leaders communautaires de déclencher un processus de dialogue pour prendre en charge toutes ces questions qui créent des frustrations dans la population », a martelé le Cardinal.

« … L’erreur que nous commettons c’est de donner une image trop négative de notre armée, celà ne sert pas du tout la cause de notre pays. Ce sont des gens qui méritent notre considération et administration… D’où il appartient au gouvernement de mettre des moyens conséquents à la disposition de notre armée », a renchéri-t-il.

Il sied de signaler que face à ce tableau sombre de l’Est, Le Cardinal Fridolin exhorte particulièrement le peuple de l’Est à garder courage et à ne pas perdre l’espoir.