Par Edmond Izuba

Attendu pour son premier speech de campagne électorale à Beni, Martin Fayulu s’est révélé ouvertement contre le vote avec la machine à voter. Devant des milliers de personnes réunies au rond point du 30 juin, le candidat commun de Lamuka invite la population de Beni à exiger avant tout le bulletin papier, sans cela il n’y aura pas vote. “la machine à voter n’est pas légale», a insisté Martin Fayulu s’exprimant en lingala, une de quatres langues nationale.

Après son meeting de Beni dans la soirée de ce mercredi 5 décembre 2018, Martin Fayulu et son équipe de campagne reprendront ce jeudi leur jet privé pour Butembo.