Par Edmond Izuba

Pour la santé de l’enfant, la première dame de la République Démocratique du Congo a effectué un déplacement de Kinshasa vers la ville de Bukavu dans la province du sud Kivu, pour répondre au cri de détresse lui lancer par l’hôpital général de référence de Bukavu. La responsable de l’Ong « Initiatives Olive Lembe », une association philanthropique, a répondu de manière urgente pour venir en aide aux enfants porteurs de l’hydrocéphalie (spina bifida), elle a eu à le faire dans plusieurs provinces du pays.   

La façade de l’hôpital général de référence de Bukavu

68 enfants atteints de maladies congénitales présentant une malformation au niveau de la tête et/ou de la colonne vertébrale, viennent d’être totalement pris en charge par la première dame de la Rdc. Des opérations qui coutent énormément cher dont l’hôpital général de référence de Bukavu, au bout du souffle, ne saurait assister gratuitement ses malades. Cette intervention tombe à point nommé pour sauver les nombreux enfants (patients) encore en vie dans la tranche l’âge varie entre 3 mois à 8, et fait suite à un dossier de plaidoirie lancée par le docteur Safary, neuro chirurgien de cet hôpital public en direction de l’Ong Initiative Olive Lembe.

« Après avoir examiné cas par cas de cette plaidoirie, nous nous sommes rendus compte que son budget est extrêmement exorbitant et nécessite absolument un appui consistant de nos partenaires.  On a dû chercher les moyens partout pour venir assister rapidement nos enfants. Mon mari, le Président de la république Joseph Kabila, premier partenaire de nos initiatives n’a pas hésité un seul instant à nous ouvrir d’autres opportunités (partenaires) pour rendre effective cette contribution d’aujourd’hui », explique Olive Lembe.

Une maman avec un bébé souffrant de spina bifida

Cette aide consiste à prendre en charge toutes les interventions chirurgicales et l’achat des médicaments, est doublée d’une assistance des malades généralement démunis en termes de ration alimentaires, suivie d’un important don des pagnes et une enveloppe aux parents pour accompagner sans inquiétude la période de convalescence de ces enfants. Elle a en outre à sensibiliser les parents, les mères particulièrement sur le bien-fondé des consultations prénatales en ce qu’elles parviennent à atténuer les risques de mettre au monde des enfants avec différentes maladies, pour ne pas compliquer à la vie aux futures progénitures.   « Nous remercions nos médecins, le corps médical ainsi que l’ensemble du personnel de santé pour leur mobilisation. Ma récompense sera grande et égale au volume de travail qui sera réalisé », a conclu la première dame avant de laisser tout entre la main de Dieu.

Le représentant du gouverneur à cette cérémonie, le vice-gouverneur Hiler Kikobya, a salué ce geste « noble » de l’épouse du chef de l’Etat qui s’apparente à une grâce divine. « C’est une grâce pour nous car, ces enfants ont tant souffert… C’est aujourd’hui que l’esprit Saint est descendu pour les sauver».

Après une escale de 24 heures à Goma, c’est ce vendredi aux alentours de 18 heures que l’imposant bateau transportant la délégation d’Olive Lembe Kabila, composée des médecins, du personnel soignant venu de Kinshasa, et la presse  a accosté à Bukavu, après près de 7 heures de traversée. Elle a tenu à rencontrer nuitamment les bébés et enfants malades compte tenu du caractère urgent de l’intervention sollicitée.