Par Edmond Izuba

Les travaux du séminaire gouvernemental se poursuivent à Zongo dans la province du Kongo Central.
En marge de ces travaux, le vice-premier ministre du budget Jean-Baudouin Mayo Mambeke réagit à accorder une interview à Objectif-infos, le 27 décembre 2019.
Pour Monsieur Jean-Baudouin Mayo, ces assises sont comme un chemin pour bien établir les résultats et les moyens pour y parvenir: «Nous ne pouvons pas travailler sans se fixer les objectifs à atteindre, les résultats à atteindre». Le VPM Mayo a expliqué que la gestion axée sur le résultat devrait aussi être comparable aux contrats de performance entre les ministres et leurs administrés, et à leur tour au premier ministre chef du gouvernement, lequels contrats vis-à-vis de leurs administrés, et le premier ministre chef du gouvernement vis-à-vis de ses ministres; avant de se transformer à une espèce des évaluations périodiques d’obligations de rédevabilités au compte de sanctions, positive ou négative.

Qu’est-ce que ces outils apportent à la république ?

Pour le ministre Mayo, ce séminaire gouvernemental tombe à point nommé parce qu’il fallait tout d’abord maîtriser de quelle manière un ministre peut rendre service à la nation. «nous apprenons comment organiser le travail, quel est l’environnement économique dans lequel nous travaillons, et surtout que nous sommes en programme avec les institutions de Breton Woods», a martelé Jean-baudouin Mayo Mambeke.