Par Cleverly Dylan Gaye

Au cours d’une interview accordée à la Radio France Internationale ce jeudi 4 juillet, Modeste Bahati Lukwebo a expliqué la raison d’être et le bien fondé de sa candidature à la présidence du Sénat. À l’en croire, c’est pour sauver le FCC pour lui éviter un autre échec comme celui subit lors présidentielle de 2018 : «C’est la démocratie et j’ai confiance dans le fait que les sénateurs sont des gens mûrs, qu’ils soient du PPRD ou d’autres regroupements», a déclaré Modeste Bahati Lukwebo.

Et d’ajouter : «Ils comprendront que ma démarche, c’est pour sauver notre famille politique, le FCC, pour lui éviter un échec comme celui que nous venons de connaître à la présidentielle. Ce sont ces mauvais castings, ces mauvais choix qui font que nous échouons.»

Rappelons que, le leader du regroupement politique AFDC-A Modeste Bahati Lukwebo, s’est porté candidat au perchoir de la chambre haute du parlement en contradiction avec l’autorité morale de sa plate-forme le Front Commun pour le Congo Joseph Kabila, qui a présenté la candidature de l’ancien ministre de la Justice et Garde des Sceaux Alexis Tambwe Muamba. Cependant selon plusieurs observateurs il a peu de chance de l’emporter face au candidat officiellement désigné par le FCC. La Coalition de Joseph Kabila qui appelle déjà tous les sénateurs à voté pour l’ancien ministre de la Justice.