Par Chipre Kazimire  

Son nom dépasse le seuil de célébrité réservée aux grands mécènes du moment à Kinshasa. Abed Achour, un nom qui résonne chaque matin, midi, soir, aux oreilles des kinois sans en avoir besoin : Abed Achour, Rotana-Kin Plazza.  Le millionnaire libanais est dédicacé par tous les musiciens toute tendance confondue. Il opère à visage découvert, et de fois,  avec des spectacles propres aux scènes hollywoodiennes sur les rues de Kinshasa. L’homme est dédicacé comme un super dealer.

Abed est héritier de la famille Achour qui doit à la ville, depuis la gestion de Kimbuta, une bagatelle somme de 30 millions de dollars américains pour non-paiement des taxes et impôts dus à Kinshasa. Responsable de plusieurs entreprises, biens et immeubles, dont notamment Sokin, Jack Motors, Belle Vue, Rotana Kin-Plazza, sociétaire dans nombreuses autres sociétés, Abed Achour utilise les mêmes approches pour rendre riche les individus et appauvrir la ville. L’homme a tenu la campagne électorale du député Junior Nemba Lemba, actuel rapporteur du bureau de l’assemblée provinciale, l’élu de Kimbaseke. Le gentilhomme à la peau libanaise mélangée à une noire offrait sans gêne les vivres et non-vivres aux habitants de ce coin le plus pauvre de  Kinshasa. Les images étaient soigneusement diffusées en boucle à longueur des journées à la chaine de télévision Molière Tv.      

Un musulman affiche sa chrétienneté dans une église de réveil!

Abed Achour entretient depuis un certain moment de « très » bonne relation avec l’actuel président-pasteur de l’assemblée provinciale comme deux vieux frères, pourtant c’est un accident de parcours. Se souciant plus de  leur amitié de circonstance que leurs religions contradictoire, le pasteur chrétien décide d’amener  un musulman, « son » Abed Achour à son église « Image de l’Eternel » présenté comme un frère model et un partenaire « important » de l’église.  

Se sentant aussi  frère que tous les fidèles de l’ « Image de l’Eternel », Abed Achur va offrir un repas (une agape) à tous les frères et sœurs de l’église après le culte. D’autres fidèles n’ont pas toléré voir un musulman offrir une agape aux chrétiens.  « Nous ne sommes pas dans une séance plénière à l’assemblée provinciale », a lancé en plein culte un frère estomaqué par l’attitude de son pasteur qui frisait la complaisance vis-à-vis de son nouveau partenaire Musulman Abed Achour.  

Des dossiers sales polluent l’assemblée provinciale de Kinshasa

C’est le même ‘’frère Abed Achur’’,  insolvable vis-à-vis de la ville-province de Kinshasa, en termes de fisc, impôts, taxes, droits et redevances à la hauteur de 30 millions de dollars américains, qui va bénéficier de la sympathie du Révérend Mpoy Kadima. Le millionnaire libanais  sera approché par son ami de circonstance Godé pour bénéficier d’un contrat de livraison des véhicules aux députés provinciaux. Junior Nemba Lemba aurait eu tort à présenter son ami à son président du bureau de l’assemblée provinciale ?

Ça sera sans appel d’offre, en violation totale la regulation en vigueur de passation des marchés publics, que l’une des compagnies de Achour va être désignée, pour offrir les véhicules de marque TX et Fortunner aux députés provinciaux de cette législature. D’après certaines sources, Abed Achour regorgerait aussi plusieurs établissements qui collaborent étroitement avec le gouverneur de Kinshasa, Gentini Mbaka Ngobila.

Les députés provinciaux ne cessent de lui reprocher : nous devons changer l’image de cette institution pour que nous ne subissions pas le sort de nos prédécesseurs ».

Placé à la tête de l’assemblée provinciale comme l’incarnation du changement et de l’alternance prônée par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le nom du pasteur Godé Mpoyi n’hésite plus à être cité dans les dossiers sales de la ville. Le pasteur bafoue sa crédibilité et celle des institutions qu’il pilote (divine et politique) tout en se laissant courtiser par les mieux offrants.  A l’allure où vont les choses, sa bouffonnerie éhontée à l’image des hommes d’affaires qu’il protège nuira sa double casquette de politique et homme de Dieu.

Affaire à suivre.