Par Edmond Izuba

Nombreux sont ces députés qui sont restés sur leur soif au lendemain de la clôture de la session parlementaire de mars, ce 15 juin 2019. Plusieurs autres questions d’intérêt général n’ont pas pu être débattues comme il se doit.
« Je crois que c’est trop tôt pour pouvoir juger de la manière de présider les plénières par l’honorable président de l’Assemblée nationale parce qu’on a pas encore eu vraiment des vrais débats en ce qui des lois ou des questions d’actualités qui pourraient nous amener à des divergences de point de vue. Donc, jusque-là les choses se sont très bien passées, elle a une maîtrise de la direction des débats au niveau de la plénière », a estimé Colette Tshomba.

La députée nationale Colette Tshomba, élue de la circonscription électorale de la Funa à Kinshasa, regrette avec amertume que la session parlementaire soit clôturée sans que le premier ministre et son gouvernement aient été investis. Elle en profité de l’occasion pour saluer à sa juste valeur le travail abattu jusque-là par la présidente du bureau de l’Assemblée nationale.

« Je peux considérer que la session ordinaire qui vient de s’achever aujourd’hui comme étant une session de mise en place des organes de travail de nos institutions pour nous permettre de pouvoir démarrer avec le travail proprement dit. Mais malheureusement, comme la présidente a eu à le dire, nous n’avons pas de gouvernement, il n’a pas été investi. Nous n’avons pas encore les résultats définitifs de la Cour Constitutionnelle en ce qui concerne les députés, nous n’avons pas encore les bureaux de commissions », a-t-elle signifié à la presse.

La 1ère vice-présidente du groupe parlementaire Liberté, Démocratie et Écologie, Collecte Tshomba loue les capacités combien remarquables de Jeanine Mabunda dans la maîtrise et la manière de diriger les débats de Jeanine Mabunda.

Pour rappel, la présidente du bureau de l’Assemblée nationale Jeannine Mabunda qui, dans son allocution a dressé un bilan positif des activités parlementaires de la session ordinaire de mars, a annoncé qu’une session extraordinaire sera convoquée pour l’investiture du prochain gouvernement.