Par Serge Mavungu

Chaque jour qui passe en RDC, l’on enregistre plusieurs délits de droits humains. Parmi les victimes l’on dénombre aussi les activistes droits de l’homme. Le cas le plus récent est celui de l’activiste de droits humains NTUMBA KAWAYA Guellord.

A en croire MONGU Tony, coordonnateur du mouvement « Ekoki RDC », leur camarade NTUMBA KAWAYA fait, depuis une semaine et demie, l’objet de menace de mort de la part des inconnus. Ces personnes non autrement identifiées lui ont même fait savoir qu’ils connaissent là où il habitait. Et MONGO Tony de renchérir: « Tout est parti au  lendemain du lancement de son activité dénommée Tout Lingwala Propre. Laquelle activité est organisée par plusieurs associations des  jeunes dont la Lucha et tant d’autres. De sources dignes de foi, il nous a été rapporté que les autorités de la place n’avaient apprécié cette initiative surtout que son initiateur est membre de Ekoki RDC ».

MONGU Tony rassure que le militant NTUMBA KAWAYA est en lieu sûr mais il est privé de tout mouvement.

 « Nous faisons un  appel à la communauté tant nationale qu’internationale, aux ONGs de droits de humains, ASADHO et ACAJ de nous venir en aide enfin que NTUMBA KAWAYA Guellord recouvre sa liberté », a-t-il conclu.