Par Edmond Izuba

L’Alliance fraternelle des jeunes intellectuels du Kongo-Central, Akongo en sigle, confirme sans ambages l’existence du leader du Bundu dia Kongo, Né Muanda Nsemi.

« Nous tenons à rappeler aux uns et autres que Ne Muanda Nsemi, en plus d’être victime de l’arrestation arbitraire, avait échappé à plusieurs tentatives d’assassinats savamment organisés par ses détracteurs au pouvoir. Voilà pourquoi, il s’était fermement résolu de disparaître du lieu de son incarcération pour sauver sa peau lors de la dernière tentative de son assassinat orchestré pendant l’évasion spectaculaire du 17 mai 2017 au Cprk. Car, dit-on, entre la vie et la mort, on a un seul choix, celui de sauver sa vie. La vie humaine étant sacré, il a préféré vivre mais dans la clandestinité

Par la même occasion, Sakemnso Diankazi, le coordonnateur de l’Alliance fraternelle des jeunes intellectuels du Kongo-Central a sollicité aussi la libération d’un autre dignitaire de la province Eugène Diomi Ngongala, dont les raisons de son arrestation relèvent du domaine purement politique.