Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, a échappé à une agression physique, mercredi 4 décembre, à l’Assemblée nationale. Les députés nationaux, respectivement élus de Boma et Popokabaka, Adrien Phoba et Papy Mantezolo, ont tenté de lui donner des coups pendant qu’il répondait aux préoccupations des élus nationaux sur la situation sécuritaire dans la ville et le territoire de Beni.

ces députés du Kongo Central reprochent à Gilbert Kankonde d’avoir notamment réhabilité le gouverneur du Kongo-Central sans le consentement de la population.

Par décision de la présidente de l’Assemblée nationale, le député Phoba a été renvoyé de la salle de plénière et privé de participer à la plénière.

Gilbert Kankonde a réhabilité, samedi 30 novembre dernier le gouverneur du Kongo-central, Atou Matubwana et son adjoint Justin Lwemba. Après cette réhabilitation, le Front commun pour le Congo (FCC) a désapprouvé la décision du vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et a dit renouveler son engagement à promouvoir la moralisation de la vie publique. Le gouverneur et son vice, étaient cités dans une affaire de scandale sexuel.

De son côté, le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur justifie sa décision évoquant une de dispositions légales, qui fixent la durée de suspension à titre conservatoire à trois mois et non plus.

A peine réhabilité, le gouverneur Matubuana était visé par une motion de défiance mercredi 4 décembre. Cette séance s’est terminée en queue de poisson. Les députés se sont divisés en deux camps. Les uns soutenant cette motion, d’autres en revanche réclamaient la tête du président de l’assemblée provinciale.

Le gouverneur et le président de l’assemblée provinciale ont tous été convoqués à Kinshasa, par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, « pour consultation. »Lire aussi sur radiookapi.net: Controverse autour de la réhabilitation de gouverneur et vice-gouverneur du Kongo-CentralTueries de Beni : les ministres de l’Intérieur et de la Défense attendus à l’Assemblée nationale