Par la Rédaction

Au niveau du rond point du 30 juin, le public venu en masse pour accueillir le président de la république Fatshi en ville de Beni, chante: »Baba utusamehe »,père pardonne-nous.

À la mairie de Beni le président Félix-Antoine Tshisekedi leur répond :  » Je vous dit ceci, c’est inutile de me demander pardon. Nous sommes en démocratie. votre geste est une expression démocratique. Je n’ai rien de rancune contre vous. vous êtes mes parents, mes frères et sœurs.