Par Jean-Chrysostôme Luntadila

La plénière prévue pour la déchéance du gouverneur et son vice nouvellement rétablis risque de ne plus avoir lieu. Aussitôt saisi par les réseaux sociaux de l’existence d’une motion de défiance devant être débattue ce mercredi 04 décembre prochain, les membres du bureau de l’assemblée provinciale ont rencontré le président Anatole Matusila pour faire parvenir leur indignation. « C’est devant témoin que Matusila a avoué que c’était une erreur commise par sa secrétaire du bureau. Il nous a aussi ajouté que ça sera arrangé », a communiqué à la rédaction d’Objectif-Infos.cd un membre du bureau de l’assemblée provinciale. La réunion s’est terminé en queue de poisson, d’autres membres du bureau mécontents qui scandaient déjà à un règlement des comptes ont préféré claquer la porte.

En date du 30 Septembre 2019, poussé par le FCC, le député provincial  André MASUMBU BAYA, pourtant député provincial la plateforme AMK/Ensemble, Elu de Seke Banza, Président National de RECO, avait introduit une motion de défiance contre le Gouverneur Atou MATUBUANA au bureau de l’Assemblée Provinciale.

Il doit s’entendre que le Président du Bureau ait  le temps non seulement d’en faire part à ses collègues du bureau, mais aussi et surtout d’en débattre, conformément au Règlement Intérieur de l’Assemblée Provinciale.

 « Notre surprise quant à ce, réside du fait que ni au moment du dépôt, ni avant sa transmission cette motion n’aurait fait l’objet d’un débat au niveau du bureau de l’Assemblée Provinciale », réagit un député de Muanda. 

Il ressort clairement que le Président du Bureau a fait cavalier seul autour de cette motion. Voilà pourquoi, les autres membres du Bureau s’insurgent et dénoncent avec véhémence les irrégularités constatés dans cette motion.