Par Edmond Izuba

Le président de la république a annoncé sans ambages que dans les jours qui suivent la présentation de son programme sur les 100 jours,  qu’il va accorder la grâce présidentielle aux prisonniers politiques et d’opinion. En outre, permettre le retour paisible au pays des exilés politiques des citoyens congolais qui le désirent. Les figures les emblématiques les plus concernées sont celles reprises dans l’accord de la Saint Sylvestre, accord conclu sous la supervision des évêques de l’église catholique.  

Pour l’assainissement du climat des affaires, Félix-Antoine Tshisekedi s’en presse à la vulgarisation du nouveau code minier et conclusion des contrats miniers gagnant-gagnant, tout en instituant une structure (point focal) au niveau de la Présidence de la République chargée du suivi de ce secteur.

Les points sur la reddition, l’encadrement et insertion de groupes armés dans la partie Est et Centre du pays, le président de la république en fait également son cheval de bataille pour ses 100 premiers jours. Le chef de l’Etat a annoncé des mesures appropriées à prendre notamment la création d’une structure de lutte contre la corruption et le blanchiment des fraudes fiscales y compris l’élaboration du code d’éthique institutionnelle.