Par la rédaction

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante, Corneille Nangaa Yobeluo est actuellement dans la ville de Beni, où il a imploré le pardon de la population de cette ville, qui a été écartée des dernières élections survenues dans la majeure partie de la RD Congo, le dimanche 30 décembre 2018.

Au paravent, il avait fait la même chose tout récemment, alors qu’il était en visite à Butembo. Pour le numéro 1 de la Ceni, plus rien ne peut empêcher la tenue des élections à Beni, Butembo et Yumbi, le 31 mars prochain. « Pour des raisons évidentes ; nous allons amener l’Etat-major de la CENI ici. La faveur que je vous demande, c’est de bien nous accueillir », a-t-il promis dans la foulée.

En guise de rappel, pour des raisons sécuritaires, la centrale électorale avait reporté au mois de décembre, les trois scutins prévus dans les villes de Beni, Beni territoire,  Butembo, et Yumbi. Cette-fois-ci, la Ceni a maintenu le cap au 31 mars 2019, pour les élections dans ces coins du pays.