Par Edmond Izuba

L’amélioration des conditions sociales des fonctionnaires de l’Etat, mission sociale de l’église universelle catholique, était au centre des entretiens entre le Vive-premier ministre du budget Jean-Baudouin Mayo Mambeke et le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo Monsieur l’abbé Donatien N’shole.  

« C’est une première visite que nous avons rendu au VPM. Cela aura donc été une occasion pour lui présenter nos civilités, pour le féliciter de son élévation au Gouvernement « , signale Abbé N’Shole. 

Le combat lancé pour traquer les fictifs dans le rang des agents et fonctionnaires de l’Etat a récolté des échos favorables des organisations membres de la société civile qui militent pour la bonne gouvernance, l’église catholique de la Rdc n’est pas en reste : « C’est une très bonne nouvelle. Le fait que les fictifs étaient payés cela pénalisé ceux qui travaillaient. Et, au niveau de la CENCO nous allons tout faire pour y contribuer de tout cœur « .

Le Secrétaire général de la CENCO n’a pas manqué de saluer au cours de son speech à la presse après audience de noter sa satisfaction, celle des évêques, de voir le Budget 2020 être majoré à 10 milliards. Donatien N’shole a rappelé que le partenariat qu’ils ont toujours gardé avec le gouvernement : « nous sommes là dans le cadre du partenariat que nous avons avec le Gouvernement pour la paie des enseignants. C’est autour de cela que l’on a échangé« .