Par la Rédaction

De vives critiques ont envahi les medias sociaux après que la presse invitée à la cérémonie d’échange de vœux du Président de la république avec les ambassadeurs accrédités en Rdc ait relayé le contenu de l’adresse du président de la république aux diplomates. Dans le document distribué aux professionnels des médias était expressément mentionné :« je voulais  finalement lancer un appel pressant pour la levée  des sanctions ayant concerné l’un ou l’autre responsable congolais particulièrement à la suite de la décision y relative du sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine ». Si l’idée  d’un quelconque accord entre le camp de Joseph KABILA et de Félix Tshisekedi germait dans l’esprit de plus d’un, cette incise, quand bien même plus lue par le président de la république n’aura pas aidé à le laver de tout soupçon.

Plusieurs questions taraudent les esprits depuis que ce message ait été commenté, nuancé, relayé à souhait. Comment seront définis les rapports entre les ambassadeurs de l’UE-Espace Schengen et USA en l’occurrence et le président nouvellement élu après cette bourde du protocole d’Etat si en plus traînent autour de lui des caciques de l’ancien pouvoir ?

Des sources proches du palais de la nation indexent  Bernabé Kikaya Bin Karubi et She Okitundu, respectivement  conseiller diplomatique du président honoraire  et ministre des affaires étrangères comme cerveaux moteurs de cette cacophonie  en envoyant aux ambassadeurs un discours sans l’approbation de Félix Tshisekedi.